Bourses de court séjour - année 2019 - Appel à candidatures
Date:
01 octobre 2018
Catégorie:
Court terme
Date limite:
08 janvier 2019
  • Aide à la mobilité de court séjour (1 ou 2 mois)
    pour doctorants et jeunes docteurs

    Pour un séjour au premier ou deuxième semestre 2019

    Le Centre d’études franco-russe de Moscou (CEFR) propose des bourses de court séjour (de un à deux mois maximum) aux doctorants ou aux jeunes chercheurs titulaires d’une thèse de doctorat depuis moins de deux ans, rattachés à des institutions d’enseignement supérieur et de recherche françaises, belges ou suisses travaillant sur la Russie, Biélorussie, Ukraine ou Moldavie. Ces bourses de recherche sont destinées à financer un séjour de recherche en Russie, Biélorussie, Ukraine ou Moldavie. En Russie, les boursiers sont accueillis au CEFR et invités à participer à ses activités.

    La bourse se monte à 1000 euros par mois maximum, destinés à couvrir tout ou partie des frais de transport et séjour. En outre, le CEFR assure son aide pour l'obtention du visa vers la Russie, un soutien logistique à Moscou ainsi qu’un soutien scientifique, notamment pour l’établissement de contacts scientifiques pertinents. Le séjour de recherche envisagé doit avoir lieu en 2019.

    Les postulants sont invités à constituer un dossier composé des pièces suivantes :

  • Les formulaires « Curriculum vitae du candidat » et « projet du candidat » ci-joints
  • un exposé de 7000 signes maximum (espaces et notes compris) sur : 1) les objectifs et la problématique de leur projet de recherche ; 2) l’état d’avancement de leur projet de recherche et une explication de la faisabilité et des objectifs précis de leur séjour de recherche pour sa réalisation ; 3) le détail du programme de leur séjour de terrain (lieux et institutions à visiter).
  • Le CEFR demande aux chercheurs dont les projets auront été retenus de fournir un rapport écrit sur leur mission dans les trois mois suivant leur retour et de participer au séminaire du CEFR « Enjeux et méthodes » pour présenter leur recherche. Le CEFR demande en outre aux chercheurs retenus de fournir un working paper dans les six mois suivant leur retour.

    Les dossiers doivent être présentés en français. Ils seront jugés sur leur qualité scientifique, la faisabilité et la pertinence du séjour de recherche envisagé pour la réalisation du projet de recherche.

    Dans un souci de compatibilité, nous prions les candidats d’utiliser la police Arial, taille 12, et envoyer toutes les pièces de dossier dans un fichier Word.

    Les dossiers de candidatures doivent être envoyées au Centre d’études franco-russe, à l’adresse électronique : cefr.moscou[at]cnrs.fr en mettant en copie le directeur vincent.benet[at]cnrs.fr et le directeur adjoint : pierre-louis.six[at]cnrs.fr  avant le 08 janvier 2019. Les résultats seront communiqués aux postulants au plus tard pour le 31 janvier  2019.

    Le CEFR demande aux chercheurs dont les projets auront été retenus de fournir un rapport écrit sur leur mission dans les trois mois suivant leur retour et de participer au séminaire du CEFR pour présenter leur recherche. Le CEFR demande en outre aux chercheurs retenus de fournir un working paper dans les six mois suivant leur retour qui sera publié sur le site Internet du centre.

Bourse AMI (moyen ou long séjour) année 2019 : appel à candidatures
Date:
01 octobre 2018
Catégorie:
Long terme
Date limite:
08 janvier 2019
Document(s) téléchargeable(s):

Appel annuel à candidatures à une aide à la mobilité internationale (AMI)
(bourses  pour moyen ou long séjour 2019)

 

Le Centre d’études franco-russe (CEFR) propose, avec le soutien du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, des aides à la mobilité pour l’année 2019.

D’une durée de trois mois (minimum) à neuf mois (en un ou plusieurs séjours commençant en 2019 et pouvant se poursuivre sur 2020), ces aides visent à financer des séjours de recherche en Russie, Biélorussie, Ukraine ou Moldavie.

Elles sont ouvertes aux doctorants en sciences humaines et sociales originaires de l’Union européenne (nota bene : à dossier de candidature de qualité égale, nous privilégierons les doctorants ne bénéficiant pas d’un financement de thèse, les candidats en début de thèse et les candidats de moins de 35 ans), et rattachés à un établissement d'enseignement supérieur français, belge ou suisse.

Les candidats doivent être engagés dans une thèse sur la Russie, l’Ukraine, la Biélorussie ou la Moldavie dans l’un des domaines des sciences humaines et sociales (anthropologie, linguistique, littérature, arts, histoire, géographie, philosophie, science politique, sociologie, etc.). Ils doivent faire preuve d’une bonne maîtrise du russe, écrit et parlé.

Les bénéficiaires de l’aide à la mobilité seront intégrés à l’équipe et à la vie du Centre, et invités à participer à ses manifestations scientifiques (séminaires, colloques...). Ils bénéficieront des capacités logistiques du Centre, des opportunités de publication et des liens scientifiques déjà établis.

Les candidats sont invités à envoyer par courriel uniquement avant le mardi 8 janvier 2019 aux adresses électroniques indiquées dans le document joint le dossier de candidature suivant, rédigé en français :

  • le formulaire ci-joint,
  • un CV,
  • un calendrier de travail à l’appui de la durée de mission sollicitée,
  • un budget prévisionnel de la mission, indiquant le coût estimé de la mission et le montant demandé au CEFR,
  • les aides obtenues auprès d’autres organismes,
  • deux lettres de recommandation (à adresser directement par leurs auteurs aux responsables).

 

Les dossiers sont évalués par le conseil scientifique du CEFR, en fonction de la qualité scientifique du dossier, de la pertinence du séjour de recherche pour la réalisation de la thèse et de sa faisabilité. Les résultats seront annoncés d’ici le 15 février 2019.

 

Bien cordialement,

L'équipe du CEFR

Aide pour les doctorants

Aide à la Mobilité Internationale (long séjour) et Aide pour court séjour

Aide à la recherche pour court séjour de un à deux mois (avec le soutien du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation) pour doctorants, post-docs et jeunes chercheurs (thèse soutenue depuis moins de deux ans) rattachés à un établissement d’enseignement supérieur et de recherche français, belge ou suisse souhaitant effectuer un séjour de recherche en Russie, Biélorussie, Ukraine ou Moldavie.



Aide à la mobilité internationale pour une recherche de moyen ou long séjour de trois à neuf mois (avec le soutien du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation) pour doctorants de l’Union européenne, rattachés à un établissement d’enseignement supérieur et de recherche français, belge ou suisse, travaillant sur la Russie, la Biélorussie, l’Ukraine ou la Moldavie, souhaitant effectuer un séjour de recherche d’au moins trois mois dans un de ces pays.



Appel ouvert à l’automne, décision en début d’année calendaire, pour un séjour dans l'année.


Les DOCTORANTS peuvent bénéficier d'aide à la recherche pour un court séjour (1 ou 2 mois) ou d'aide à la recherche pour un moyen ou long séjour (3 à 9 mois). 



Le Centre assure une aide pour l’obtention du visa en Russie et un soutien financier et un soutien logistique (lettres pour les archives, bibliothèques, mise en contact avec des spécialistes, etc.). 



Attention! Au vu du type de visa (court séjour), le séjour en Russie n'est possible que pour une durée maximale de 3 mois d'affilée par semestre. En conséquence, les séjours de plus de 3 mois doivent impérativement se dérouler en deux fois, avec un intervalle minimum de trois mois entre deux séjours.



Modalités d'accueil des doctorants:

Les bénéficiaires des aides du CEFR sont intégrés à l’équipe et à la vie du Centre, et participent à ses manifestations scientifiques (séminaires, colloques...). Ils bénéficient des capacités logistiques du Centre, des opportunités de publication et des liens scientifiques déjà établis.

Les bénéficiaires des aides du CEFR sont invités à venir présenter leur travail et l'avancement de leurs recherches et à écrire un working paper pour une publication en ligne dans les Carnets du Centre. (les boursiers en France publient également sur le site de la FMSH).

Les conditions et modalités de candidature sont précisées dans chacun des appels (voir ci-contre à gauche).



Objet du financement

L'aide financière octroyée par le CEFR est destinée à couvrir en tout ou partie les frais de transport et de séjour.

Les jeunes chercheurs sont invités à diversifier leurs sources de financement en suivant les appels de bourses existant.

Les chercheurs russes de tous niveaux, peuvent bénéficier de bourses attribuées par l’ambassade de France en Russie ou de programmes de bourse de la FMSH.