Surmonter la guerre: l'industrie cinématographique en URSS de 1939 à 1949

Présentation dе livre
|
Histoire
|
Mardi, 18 septembre, 2018 - 19:00
|
Bibliothèque du cinéma Sergei Eisenstein (Moscou, Karetnyi riad, 5/10)

Présentation de l'ouvrage «Surmonter la guerre: l'industrie cinématographique en URSS de 1939 à 1949»

Sous la direction de Vanessa Voisin, Valerie Pozner et Irina Tcherneva, édité par ROSSPEN

L'ouvrage collectif «Surmonter la guerre: l'industrie cinématographique en URSS de 1939 à 1949», présenté par  Valérie Pozner, Irina Tcherneva et Robert Bird, est le résultat du travail de chercheurs dans le cadre du projet ANR Cinésov, dont le CEFR est partenaire.

 

Entrée libre

 

 

Ce livre plonge le lecteur dans le monde de l'industrie cinématographique pendant la Seconde Guerre Mondiale et les années qui ont suivi. Les changements profonds avaient commencé dès 1939, quand les professionnels du cinéma soviétique ont été appelés à répondre aux changements intervenus dans la situation internationale en effaçant des films les allusions à la guerre contre le fascisme qui, à ce moment-là, avaient pour but de préparer les spectateurs à la guerre, et en réagissant à l'annexion des territoires occidentaux par le tournage de films et par la création de structures cinématographiques.  De 1941 à 1943, les personnels très nombreux du cinéma se sont employés à tourner des scènes d'évacuation et des scènes de guerre, au front, en collaborant avec l'Armée Rouge, avec les structures d'Etat et du Parti, des républiques soviétiques qui les accueillaient sur leur territoire. C'est de 1944 à 1947, dans un contexte de crise économique, que s'est effectué le rétablissement du contrôle central sur le cinéma. Les studios recréés ont dû non seulement affronter des difficultés matérielles et organisationelles, mais ont dû également inventer des recettes pour les surmonter.  Grâce à des sources inédites, découvertes dans les archives régionales, centrales et personnelles, les auteurs ont pu faire ressortir les métamorphoses socio-professionnelles, esthétiques et organisationnelles qui sont intervenues aussi bien dans les petites structures que dans les grands studios de cinéma prestigieux. Les documents d'archive, les mémoires et les interviews, commentés en profondeur dans la deuxième partie du recueil, permettent de combler les blancs de l'historiographie existante.

 

Informations sur les intervenants:

Valerie Pozner est directrice de recherches au CNRS (laboratoire de théorie et d' histoire des arts et de la littérature du monde contemporains)
Spécialiste de l'histoire du cinéma de la Russie et de l'Union Soviétique, auteur du livre
Kinojudaïca. Les représentations des juifs dans le cinéma de Russie et d’Union soviétique des années 1910 aux années 1980 (2012), organisatrice de l'exposition « Exposition « Filmer la guerre. Les Soviétiques face à la Shoah 1941-1946 » (2015) . Editeur et traducteur de textes de Kuleshov, de Shklovski et de formalistes. Membres de la rédaction du journal «1895, revue d’histoire du cinéma».

Irina Tcherneva est historienne, chercheure au CERCEC (Paris). Post-doc  du Fonds de mémoire de la Shoah. Spécialiste du cinéma  documentaire et de l'industrie cinématographique de l'Union Soviétique entre 1939 et 1970. Thèse sur le cinéma documentaire en URSS (EHESS, 2014). Ses articles en français, anglais et russe sont consacrés à l'économie du cinéma, aux pratiques professionnelles des documentaristes, à l'histoire des dispositifs de diffusion de films documentaires,) à la perception par le public soviétique. membre des projets scientifiques sur le "Cinéma en URSS pendant le seconde guerre mondiale" et " les procès des crimes de guerre nazis en Europe Centrale et Orientale de 1943 à 1991"

Robert Bird  est historien de la litétrature, du cinéma et de la théorie de la culture, professeur à l'Université de Chicago, auteur de mongraphies sur V. Ivanov, F.M. Dostoevski, et A. Tarkovski. En 2011, il a travaillé à l'exposition "les fenêtres de l'agence TASS" à l'institut des arts de Chicago. Il a organisé avec Ch. Kerr l'exposition "Revolution Every Day". Il termine actuellement un livre sur les modèles du cinéma soviétique des années 1920-1930, et sur le réalisme socialiste comme théorie d'art modèle.

 

Photos :

Retour aux événements