Séminaire d'histoire soviétique : Un Tsarskoye Selo soviétique : Le MGIMO et les Mejdounarodniki (1943-1991)

Séminaire
|
Histoire
|
Mardi, 27 mars, 2018 - 18:00 - 20:00
|
Centre d'études franco-russe, 1, rue Nikolaïamskaïa, Moscou

Un Tsarskoye Selo soviétique : Le MGIMO et les Mejdounarodniki (1943-1991)

 

par Pierre-Louis Six diplômé du double-master en relations internationales MGIMO-SciencesPo et diplômé du Master Pratiques de l’interdisciplinarité en sciences sociales de l'Ecole normale supérieure (Ulm) et de l'EHESS. Il a soutenu une thèse consacrée à une socio histoire des élites diplomatiques soviétiques après la Seconde guerre mondiale à l’Institut universitaire européen de Florence (EUI) en décembre 2017.

 

L'Institut d'Etat des Relations Internationales de Moscou (MGIMO) a été fondé après la victoire de l'Union soviétique à Stalingrad en 1943 dans le but de former une nouvelle génération de porte-flambeaux des idéaux communistes et des intérêts de l’URSS sur la scène internationale : les Mejdounarodniki. Si le MGIMO est spontanément présenté comme l’Alma Mater de la plupart des diplomates soviétiques durant la guerre froide, l’institution a paradoxalement reçu peu d’attention dans l’historiographie en Europe et aux Etats-Unis. La majorité des chercheurs en sciences sociales, citant l’Institut, l’ont décrit soit comme un creuset de la reproduction sociale en URSS dans les années 1970, soit comme une institution subversive qui aurait jeté les fondements même de la perestroïka gorbatchévienne. Pour leur part, de nombreux Mejdounarodniki caractérisent étonnamment le MGIMO comme un Tsarskoye Selo soviétique ou un lycée communiste, faisant référence à des termes inscrits dans l’histoire impériale russe pour caractériser leurs expériences : ils soulignent qu’ils étaient bien plus que des spécialistes en relations internationales et qu’ils occupaient aussi une place singulière au sein de l’élite soviétique. Cette recherche qui couvre la période de la Seconde Guerre Mondiale jusqu’à l’année 1991 analyse le processus d’apparition des Mejdounarodniki comme une catégorie sociale en URSS dont l’identité était définie et définissait la guerre froide. Comment une institution et ses diplômés sont parvenu à constituer un groupe social distinct qui était au cœur de l’entreprise de la guerre froide ? Comment le MGIMO est devenu un lieu singulier de l’inculcation d’une connaissance et d’une pratique des relations internationales combinant des savoirs dits « bourgeois » et une éthique communiste sous Khrouchtchev et Brejnev ? Pourquoi la loyauté de l’Institut et de ses diplômés a été remise en cause dès 1985 au début de la perestroïka ? Ce sont les questions principales auxquelles cette présentation cherchera à répondre.

en partenariat avec le DHI Moskau

 

La séance se déroulera en russe.

 



Merci de vous enregistrer en cliquant sur ce lien

 



>>> Tous nos séminaires d'histoire soviétique (Printemps 2018)

Photos :

Retour aux événements