Séminaire d'histoire soviétique : La Guerre d’Afghanistan (1979-1989) aux yeux des médecins militaires soviétiques : une reconfiguration des représentations et pratiques de genre ?

Séminaire
|
Histoire
|
Séminaire sur la Russie au XXe siècle
|
Mardi, 24 avril, 2018 - 18:00 - 20:00
|
Institut d'histoire allemand - 8/7, rue Vorontsovskaïa, Moscou

La Guerre d’Afghanistan (1979-1989) aux yeux des médecins militaires soviétiques : une reconfiguration des représentations et pratiques de genre ?

par Magali Delaloye (Université de Lausanne).

 

Dernier conflit international de l’Union soviétique, la Guerre d’Afghanistan (1979-1989) reste encore dans l’ombre de l’historiographique. Mobilisant une approche d’histoire pragmatique, cette recherche, dont les premiers pas seront présentés durant cette séance, se propose de questionner la reconfiguration des rapports de genre au sein de l’Armée soviétique sur le terrain des combats. Seul corps d’armée en contact permanent avec des fonctions féminisées (les infirmières), les médecins représentent alors un terrain d’observation des plus pertinents pour mener cette analyse. De plus, la position particulière des médecins – au sein des soldats et des officiers, tout en étant non combattants – les situe dans un intérieur et un extérieur, à la marge, ce qui permet de questionner la production des normes de genre et la construction de la virilité militaire soviétique. Plus précisément, l’analyse se construit sur trois niveaux – représentations, pratiques, liens interindividuels – suivant des moments-clés dans l’expérience individuelle de la guerre : l’arrivée en zone de guerre, le quotidien de la période de service et la sortie de guerre.

Le corpus de sources se compose d’une part de sources institutionnelles de propagande et des recherches médicales autour de l’expérience des médecins durant la Guerre d’Afghanistan et, d’autre part, elle mobilise des ego-documents (documents personnels, de photographies privées, d’écrits littéraires et d’entretiens avec des vétérans de la Guerre d’Afghanistan, en particulier des médecins). Cette recherche s’inscrit alors dans le domaine des études sur la subjectivité et le quotidien. Elle mobilise la perspective de genre, catégorie qui est en intersection avec d’autres comme la formation, l’ethnie ou encore l’âge et se saisit du corps des acteurs et actrices ainsi que de leurs émotions. Elle apporte ainsi un regard renouvelé tant sur la Guerre soviéto-afghane, sur les rapports de genre en situation de guerre que sur l’histoire de la médecine en Union soviétique.

en partenariat avec le DHI Moskau

 

Merci de vous enregistrer en cliquant sur ce lien

 

>>> Tous nos séminaires d'histoire soviétique (Printemps 2018)

Retour aux événements